Les Instruments de la Cesta Punta

LA PELOTE

Construction de pelote basque

La pelote est constituée d’un noyau en caoutchouc puis donc enroulement de fil comme son nom l’indique. Le tout est recouvert  de deux peaux de cuir.

Le noyau très dur de la pelote fais de caoutchouc et de fil de coton doit être comprimé dans un moule afin de le rendre parfaitement rond. Il doit peser entre 90 et 115 grammes, et le coton qui l’habille ne doit peser guerre plus.

C’est donc tout un savoir faire que de réaliser une pelote, un travail de longue haleine. Pour tout cela, une pelote coute approximativement 100 euros.
Vous pouvez voir en vidéo la fabrication d’une pelote, sur le site des Internationaux de Cesta Punta de Saint-Jean-de-Luz.

LE CHISTERA

Chistera

 

 Un chistera est un gant de cuir duquel sort un panier en osier recourbé d’environ 50 centimètres de long. Un chistera est donc fait entièrement de matériaux naturels, à savoir de cuir pour le gant dans lequel on enfile les 5 doigts séparément, et du bois pour le panier. Le panier n’est pas seulement constitué d’osier, on trouve du châtaigner, du frêne et du hêtre pour l’armature du chistera et de la « Punta » ou pointe.

Il faut entre 20 et 25h de travail manuel pour réaliser un chistera.
Vous pouvez retrouver Moustique, qui vous expliquera en vidéo la fabrication artisanale du Chistera sur le site des Internationaux de Cesta Punta de Saint-Jean-de-Luz.

LE JAÏ-ALAÏ

Jai Alai de Pau

 

Un jai alai est une grande salle dans laquelle se trouvent l’aire de jeu de la Cesta punta, la Cantcha.
L’aire mesure entre 50 et 56 mètres de long et est entourée de trois murs.

Le mur de face ou  le frontis, le mur du fond, et le mur a gauche. Sur le frontis, à environ 1 mètre de haut vous trouverez une ligne horizontale qui signale la hauteur minimum pour lancer la pelote. Si elle rebondit en bas de cette limite, il y a faute signalée par les juges.

Une surface de 4 à 5 mètres de large est situé sur tout le long de l’aire de jeu, la contre-cantcha : si la pelote rebondit sur cette surface, il y a faute.

Dans un Jaï Alaï, les endroits de rebond interdit sont signalés par des lignes et des matériaux choisis de sorte que si la pelote le touche, un bruit sourd le signale pour éviter les confusions.